Traductions de Let England Shake de PJ Harvey

28 mars 2011

PJ HARVEY - LET ENGLAND SHAKE

Voici mes traductions de l'album Let England Shake de PJ HARVEY...

Posté par daturableu à 23:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]


18 mars 2011

1. Let England Shake

Laisse l'Angleterre trembler

 

L’Ouest dort. Laisse l'Angleterre trembler

lestée par le mort silencieux.

Je crains que notre sang ne se soulèvera plus.

 

Les jours où l’Angleterre dansait sont révolus.

Encore un jour où, Bobby, tu peux venir chez moi

Pour me dire que l’indifférence a gagné.

 

Tu peux bien rire Bobby, avec ta belle bouche

Range tes problèmes et dirige toi

 vers la fontaine de la mort

& éclabousse, fais des aller-retours à la nage

& rigole bien fort,

 

jusqu’à ce que le jour s’achève,

& que les oiseaux se taisent sur leurs branches

& que les insectes se croisent dans les buissons,

& que le long des lacs enchanteurs  

de grosses pierres tombent.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

1


Istanbul (not Constantinople) - Four Lads

samplé pour les prestations live de "Let England Shake"

Posté par daturableu à 18:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

2. The Last Living Rose

La seule rose encore en vie


Foutus Européens !

Raccompagne-moi vers Angleterre

& sa brume grise, dégout humide ancestral,

qui se pose derrière les montagnes,

& sur les cimetières, et sur les défunts capitaines au long cours.

 

Laisse moi traverser les ruelles puantes

Vers la musique aux rythmes enivrés

Après la Tamise, brillant comme de l’or

Vendue à la hâte pour trois fois rien.

 

Laisse moi contempler la nuit qui tombe sur la rivière,

la lune qui apparaît et qui se change en argent

le ciel qui se transforme,

l’océan qui devient un miroir,

La haie qui s’agite,

La seule rose encore en vie qui tremble.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2

Posté par daturableu à 12:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2011

3. The Glorious Land

Le glorieux pays

Comment a-t-on labouré notre glorieux pays ?

Pas avec les charrues de fer ;

Des tanks ont labouré et piétiné notre glorieux pays.

 

Que sème-t-on sur notre glorieux pays ?

Pas de blé ni de maïs.

Qu’accorde-t-on à notre glorieux pays ?

 

Et quel est le fruit glorieux de notre pays ?

Ce fruit est un enfant malformé.

Et quel est le fruit glorieux de notre pays ?

Ce fruit est un enfant orphelin.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

3

Posté par daturableu à 23:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2011

4. Words That Maketh Murder

Ces mots qui incitent au meurtre

J’ai vu et fait des choses que je veux oublier ;

Les soldats se voient comme des morceaux de viande,

Explosés et fusillés au delà de leurs convictions

Leurs bras et leurs jambes étaient dans les arbres.

 

J’ai vu et fait des choses que je veux oublier ;

De retour d’une autre planète,

Mourant d’envie de voir le visage d’une femme

Ou de me reposer au son du piano

Au lieu de ces mots qui marquent le pas,

Ces mots qui incitent au meurtre.

 

J’ai vu et fait des choses que je veux oublier ;

Un Caporal-chef , les nerfs à vif

Grimpant farouchement, au crépuscule,

Alors qu'un essaim de mouches assaillit tout le monde

une mort lente, puant tout autour du sommet,

la chair qui frémit sous la chaleur.

C’était encore autre chose.

J’ai bien peur de ne pas pouvoir l’expliquer.

Ces mots qui incitent au meurtre.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

4

Accords à l'Autoharp : E7, A7-GMaj-D7  /  Dm,GMaj-Gm


Posté par daturableu à 11:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 mars 2011

5. All and Everyone

Tout et tout le monde

 

On trouvait la mort partout,

dans l’air

et dans les sons

qui s’échappaient des buttes

de la crête de Bolton.

La mort  était comme une ancre.

Quand tu t’es roulé une cigarette

ou que tu as fait une blague,

elle était dans les rires

et l’eau que tu vennais de boire,

elle s’approchait de la plage

telles les cordes des vedettes,

jetées à la mer  et se répandant tout autour de nous.

 

On trouvait la mort dans une vielle forteresse,

criblée de millions de balles

provenant des artilleurs, attendant au milieu des cadavres

avec les cœurs menaçant de sortir de leur boîte,

comme nous avancions sous le soleil

la mort se trouvait en tout et en tout le monde.

 

On trouvait la mort suspendue dans la fumée et résonnant

sur  400 hectares  de front de mer souillé.

Un banc de terre rouge, qui filtrait la mort

maintenant, et maintenant, et maintenant.

On trouvait la mort partout,

Dans l’air

et dans les sons

qui s’échappaient des buttes

de la crête de Bolton.

La mort  était comme une ancre.

On trouvait la mort sous un soleil de plomb

Posant son œil sur nous tous.

Elle faisait craquer les os de ces cavaliers 

Qui s’étendent encore là-bas à l'air libre.

 

Comme nous, avançant sous le soleil

chantant « La mort sur tout et tout le monde ».

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

5

Posté par daturableu à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mars 2011

6. On the Battleship Hill

Sur la colline aux cuirassés

L'odeur de thym portée par le vent,

qui fouette ton visage te rappelle

Que la nature a encore gagné

 

Sur la colline aux cuirassés les tranchées se sont effondrées,

Un profond dégout persiste,

Encore maintenant, après 80 années.

La nature cruelle.

 

Le pays se retourne vers ce qu’il a toujours été.

L’odeur du thym portée par le vent.

Les montagnes dentelées, saillantes,

brisées comme les dents d’une bouche pourrie.

Sur la colline aux cuirassés j’entends le vent,

Qui annonce « La nature cruelle a encore gagné ». 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

6

Posté par daturableu à 13:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

7. England

L’Angleterre

Je vis et je meurs

pour l’Angleterre.

Je vis et je meurs

pour l’Angleterre.

Elle dégage

la tristesse.

Elle laisse un goût,

amer.

 

Les remèdes

n’ont jamais été,

des remèdes,

à ma portée.

Je ne peux pas continuer dans cet état.

Je ne peux pas à partir.

 

Un vin aigre,

Amer

Provenant des

déchets des nations.

Angleterre,

J’ai recherché ta source,

mais les gens stagnent avec le temps

Comme l’eau ou l’air.

 

Sans relâche, en te restant à jamais fidèle,

l’Angleterre,

est tout ce à quoi je m’accroche.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

7

Posté par daturableu à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

8. In the Dark Places

Dans les endroits obscures

On s’est réveillé tôt,

on s’est lavé le visage,

on a arpenté les champs

mis les croix en évidences.

On a traversé

ces maudites montagnes,

on est allés vers l’enfer,

et certains d’entre nous sont revenus,

et certains d'entre nous y sont restés.

 

Dans les champs et dans les forêts,

au clair de lune et sous le soleil

un autre été s’est écoulé,

et pas un homme n’est apparu,

pas une femme n’a révélé

les secrets de ce monde.

 

C’est ainsi que nos jeunes hommes se cachent

avec des armes, dans la poussière

et dans les endroits obscures.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

8

Posté par daturableu à 02:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2011

9. Bitter Branches

Des branches amères

Des branches amères qui se déploient.

Il n’y a rien de plus amer que le bois.

Il pousse dans ce monde pure,

Enroulant ses racines, un essaim d’abeilles,

Qui s’enroule autour des pieds des soldats

Des soldats, se tenant alignés,

Sous la terre humide

Tenant leur fusil bien haut.

Tenant leurs femmes

aux mains pures.

 

Garder la lunette en l’air pour voir.

Garder la lunette en l’air pour voir à travers ;

des soldats restant en formation,

tenant leur fusil bien haut.

Leurs femmes encore jeunes, de leurs mains pures

dessinent un au revoir.

 

Leurs armes sont comme des branches amères

se déployant sur ce monde pure.


9

Posté par daturableu à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]